LA DÉPRESSION N’EST PAS UN FACTEUR DE RISQUE DE CANCER DU SEIN

La croyance qu’il existe un lien entre dépression et risque de cancers est très répandue chez les patients atteints de cancer et leurs familles, voire chez certains soignants. Elle est peut- être favorisée par notre difficulté à concevoir que certains événements de notre vie, comme une maladie physique, peuvent nous frapper au hasard ou en fonction des seules lois de la biologie. Mais cette croyance peut aussi culpabiliser certains patients atteints de cancer ou les détourner des moyens thérapeutiques de plus en plus efficaces proposés par la médecine. La prévalence de l’état dépressif majeur chez les patients atteints de cancer est importante. Compte tenu des données à notre disposition, même si la dépression était un marqueur du pronostic de certains cancers, l’absence de démonstration d’une relation causale, ainsi que la petite taille de l’effet le cas échéant, devraient nous autoriser à rassurer les patients et leur famille sur son impact sur l’évolution du cancer.DÉPRESSION et risque de cancer du sein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *